Le temps, c’est de la générosité

Je courais pour arriver à l’heure à mon prochain rendez-vous, comme d’habitude. Malheureusement. Mais je savais ce que je faisais. Je n’étais pas en retard, j’allais être juste à l’heure. C’est ainsi que je planifie mes trajets ; il ne me reste qu’à courir pour que cette organisation fonctionne. Et mon organisation était parfaite.

Il y avait seulement un important facteur déterminant que j’avais négligé : les gens autour de moi, la masse, toi et lui et elle qui ensemble forment notre société—en bref, le fait que je ne suis pas seule, que je ne vis pas dans ma propre bulle où je tiens les rennes.

Mon organisation était éminemment individualiste.

Je ne me suis pas rendue compte qu’avec un emploi du temps définit à la seconde près, j’étais exclusivement en train de poursuivre mes propres objectifs, sans laisser aucune place pour que la simple coïncidence ouvre la voie à des rencontres fortuites, à la spontanéité et à des interactions imprévues. Je ne m’étais jamais rendue compte de cela jusqu’à ce que je le rencontre. Ce vieil homme Africain, se tenant debout au milieu d’un de ces longs couloirs caractéristiques du métro parisien. Il semblait vraiment perdu et je me suis arrêtée pour l’aider à trouver son chemin. Je lui ai indiqué la direction à suivre mais il a insisté pour que je l’accompagne. J’ai marché quelques minutes avec lui mais il avait des difficultés à marcher et avançait très lentement. Durant tout ce temps, mon esprit était préoccupé par mon rendez-vous ; j’espérais ne pas arriver en retard. Quand nous sommes arrivés en bas des escaliers menant au quai où tous les deux allions prendre le même métro, je l’ai rapidement rassuré lui disant qu’il était au bon endroit, je me suis excusée pour ma hâte et je suis partie. J’avais le sentiment terrible d’avoir fait preuve d’un manque de délicatesse.

Et puis j’ai compris. Ma routine qui consiste à me déplacer en ville en courant d’un point A à un point B fonctionnait tant que moi-même et mes besoins—arriver à destination à temps—étions au centre. Mais cette habitude égocentrique m’empêchait d’être pleinement présente dans mon environnement et pour les gens autour de moi.

Je crois que la coopération et la réciprocité sont des besoins intrinsèques aux être humains qui ne peuvent pas vivre de façon isolée. Ce sont là des principes fondamentaux de notre existence, des expressions naturelles de notre réalité en tant que membres d’une seule et même société humaine où chacun d’entre nous a un rôle unique à jouer nous permettant de contribuer au bien-être de l’ensemble et de « tirer »en retour notre part de cet ensemble . J’ai alors compris que si c’est sur cette prémisse que mes relations aux autres doivent être fondées, je dois changer mes habitudes, particulièrement celles qui m’empêchent de traduire ces principes vitaux dans ma vie quotidienne.

Remplir pleinement son rôle en tant que membre de la communauté implique d’être prêt à donner et à recevoir.

Pouvez-vous imaginer comment seraient les choses si nous réservions tous 10 minutes de notre emploi du temps journalier à l’inattendu ? Mais est-il même censé de quantifier l’inconnu ? Devrions-nous plutôt, comme une amie l’a suggéré, cultiver un état d’esprit qui nous conduirait à faire preuve d’une flexibilité accrue et d’un sens des priorités élargit au quotidien ? Combien de services pourraient être rendus si nous ne nous limitions pas à un emploi du temps serré, toujours en train de courir après le temps ? Est-ce que cette nouvelle habitude pourrait aider nos communautés à être plus « humainement durables » ?

 

Crédit photo : Jonathan Fiamor

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s